Larvεa n At Iraten : Renfort de la police coloniale algérienne

Larvεa n At Iraten : Renfort de la police coloniale algérienne

Un renfort important de la BRI et des CNS algériens au niveau de la brigade de Larvεa n At Iraten, en plein coeur de la Kabylie a été observé ce lundi 11 juin 2018.

Ceci survient au lendemain des émeutes qui ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi où la police coloniale algérienne a utilisé des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogène dans les artères de la ville de Larvεa n At Iraten pour empêcher les militants souverainistes du MAK de célébrer en avance la Journée de la Nation kabyle (14 juin).

Plusieurs militants ont été kidnappés et séquestrés par la police coloniale qui les a tabassés dans l’enceinte de leur commissariat.

Parmi les blessés à déplorer, il y’a Abdennour Hamadou, un citoyen kabyle originaire du village de Tawrirt Muqran et résidant au chef lieu de Larvεa n At Iraten, qui est actuellement dans le coma.

Son état est jugé critique à cause du traumatisme crânien sévère qu’il a subi suite aux émeutes qui ont éclatées dans la nuit de dimanche à lundi, après que la police coloniale algérienne ait tenté d’empêcher un rassemblement pour célébrer en avance la Journée de la Nation kabyle (14 juin).

Il s’est fait tabassé juste en bas de chez lui par la police coloniale algérienne qui lui a asséné plusieurs coups sur le crâne et un peu partout sur le corps.

Selon ses proches, le médecin légiste leur a indiqué que “tous les hématomes et ecchymoses trouvés sur tout son corps confirment bien qu’il a été sauvagement tabassé”.

Genres / Catégories: News